Les femmes et la lecture

Sur des cartes postales, des fillettes, des jeunes filles, des femmes de tout âge un jour photographiées avec un livre ou un journal, vous invitent chacune au plaisir de la lecture...
 
Le plaisir de lire ensemble
Page suivante

Voici une de mes cartes postales  préférées
A cela, deux raisons.
- D'abord, parce qu'elle soulève plusieurs questions : qui sont ces deux femmes : mère et fille ? pourquoi lisent-elles deux livres superposés ? Le petit ouvrage est-il un missel ? le gros, une bible ou un dictionnaire ?
- Ensuite, le texte qui est derrière cette carte est attachant, un peu mystérieux, sans aucun rapport avec l'image, probablement celui d'une jeune fille amoureuse. A vous de juger (orthographe et ponctuation respectées) : 

" Me suis-je pas fait attendre. Je n'ai pas même le droit de dire ou de penser que nous sommes quittes. J'en ai encore tant à mon actif.
Ce soir nous boirons du champagne tous les deux, mais pas ensemble. Je ne crois pas que cela fasse le même effet et ait les mêmes conséquences. Qu'en penses-tu.
Le 5 novembre il y aura un bal au cours de danse, heureusement que d'ici là j'ai encore 4 leçons sinon je serais capable de ne pas aller. Figure-toi que je vais le dimanche aussi, si alors au bout d'un mois je ne sais pas danser il vaut mieux que je déposer les armes car lors je suis vraiment encore moins intelligente que j'en ai l'air et ce n'est pas peu dire cela n'est-ce pas. Je te vois déjà opiner de la tête, ne me donnes-tu pas toujours raison ?

Amuse toi bien ce soir, mon cher petit Lou, tâche de fumer une bonne centaine de cigarettes si tu ne désires pas penser trop longtemps de ton fidèle et inlassable mal d'estomac.
Au revoir, mon cher Georges, reçois les plus sincères baisers de ta très affectueuse Alba.
Les conseils ou la recommandation ci-dessus viendra sans nul doute trop tad, vu que ce ne sera que le 20 en rentrant que tu liras que je t'attendrai samediau coin du boulevard Leopold et de la rue d'Argile
*.
* Ce sont deux rues situées à Anvers en Belgique. La rue Léopold est devenue la rue Belgiëlei. 


Voici une carte publicitaire d'une jeune fille (la grande soeur ?) et deux enfants en train de regarder un livre d'images.
 

Lecture à un frère ou à un cousin le temps d'une photographie ???
Cette photo-carte de visite a été prise par un certain Gustave Ouvière, demeurant 5 rue de la Darse à Marseille.
Précision importante, après l'indication de l'adresse : ASCENSEUR
Pour le reste ces charmants enfants resteront inconnus !
Créer un site
Créer un site